Maison > Nouvelles > Nouvelles de l'industrie > Un début choquant de l'année p.....

Nouvelles

Un début choquant de l'année pour les marchés financiers de la Chine a entraîné dans le reste de

  • Auteur:juillet
  • Source:www.diecastingpartsupplier.com
  • Relâchez le:2016-01-19

L'intérêt mondial dans les marchés et l'économie de la Chine met les pleins feux sur d'autres marchés de la région que les liens investisseurs et les analystes essai avec des actifs de la partie continentale que dans certains cas, sont nouveaux et en développement.

Jusqu'à récemment, les marchés asiatiques ont tendance à suivre de près la tête fournies par Wall Street, alors même que les économies locales ont augmenté l'exposition à leur vaste voisin. Maintenant, craintes sur la Chine sont des États-Unis affaiblissent les stocks, et pesant encore sur l'Asie elle-même.

«Nous sommes dans un environnement où le marché ici est sensible au ralentissement de la croissance et les attentes révisées vers le bas», dit Timothy Moe, chef stratège actions Asie-Pacifique chez Goldman Sachs.

"Dans ce contexte, vous avez des craintes concernant la croissance en Chine étant alors attisé par des stocks en baisse et la dépréciation du renminbi."

Il n'y avait pas de répit hier. Chutes à Shanghai et Shenzhen a pris leurs pertes jusqu'à présent cette année à 15 pour cent et 20 pour cent, respectivement.

Hang Seng de Hong Kong est maintenant en baisse de 9,2 pour cent cette année, le Topix du Japon est hors de 6,5 pour cent et TAIEX de Taiwan a chuté de 6,6 pour cent. Pour la plus large MSCI Asie-Pacifique, 2016 se classe comme le début plus pauvres depuis 2000.

Manishi Raychaudhuri, Asie stratège actions chez BNP Paribas, déclare: «Nous savions que nous vivions dans les moments difficiles, mais nous ne sommes pas imaginer les risques viendraient maison au perchoir si tôt dans l'année, et si brutalement."

Les monnaies régionales ont également souffert, avec le won coréen tombant de 3,1 pour cent contre le dollar et le ringgit malaisien 2,1 pour cent plus faible.

Les pertes dans les classes d'actifs ont laissé les investisseurs se bousculent pour mieux comprendre comment la Chine interagit réellement avec ses voisins.

"Il y avait une vue pour un grand nombre de l'année dernière que le pire était derrière nous et qu'une hausse de la Fed n'a pas à craindre compte tenu de l'ajustement significatif que nous avions déjà eu», dit Jonathan Garner, chef de l'Asie et les marchés émergents stratège actions pour Morgan Stanley. "Mais les gens ne sont pas aussi sous-pondération comme on le pensait."

Hong Kong a jusqu'ici été l'épicentre de la réaction. Pas plus tard qu'hier, le coût à court terme de l'emprunt renminbi large enrichis en nette hausse - pensé pour être en grande partie un effet secondaire de suspicion de l'intervention de la Chine dans le marché de l'offshore dans la dernière semaine.

Taux renminbi offshore ont un impact limité sur l'économie réelle; Cependant, les analystes étudient également liens plus directs entre le continent et son hub à l'étranger.

L'équipe de Morgan Stanley, par exemple, calcule que chaque baisse de 1 pour cent de la valeur du renminbi par rapport au dollar se traduit par une réduction d'un peu plus de 1 pour cent des revenus déclarés pour l'indice de Hong Kong China Enterprises, la principale mesure de la Hong Kong part des entreprises du continent.

Avec les marchés de la Chine encore largement fermés aux étrangers, les indices tels que le HSCEI sont devenus procurations clés pour les paris Chine et fonctionnalité dans une gamme de produits à partir de contrats à terme à des dérivés indiciels.

Mohammed Apabhai, tête de stratégies de négociation d'Asie-Pacifique au sein de Citigroup, met en garde qu'il ya aussi le potentiel pour des produits particuliers pour déplacer marchés. Les soi-disant "autocallables", les paris liés à un indice qui offrent un rendement attrayant à moins que le marché sous-jacent tombe à un niveau spécifié, ont prouvé populaire dans les marchés comme la Corée. Beaucoup d'entre elles sont basées sur la HSCEI.

M. Apabhai dit: "Vous pouvez imaginer si le marché est en baisse de 5 ou 6 pour cent en un jour puis tout à coup il ya quelques contrats à terme de vente qui émerge, qui va avoir un assez grand impact.

"Si vous vous êtes réveillé demain et vous avez vu le HSCEI en baisse de 12 pour cent [et] si vous ne saviez pas à propos de ces produits ce que vous ne l'imaginez automatiquement est que ce qu'il est; ceci est la grande crise du crédit en Chine que tout le monde attendait, alors qu'en réalité, il peut être rien de la sorte et il peut juste être une vente technique ".